5G smart city smart life

L’HOMO NUMERICUS EST UN CON

Des lunettes pour vous prévenir que vous êtes fatigués ? Vous n’en avez jamais rêvé, l’industrie l’a fait.

Au XXIe siècle, lorsque tu demandes une prévision météo, ton interlocuteur ne lève pas la tête pour observer le ciel, il la baisse pour regarder l’écran de son ordiphone. Tu lui demandes s’il est en forme, il se tourne vers sa montre connectée pour voir son rythme cardiaque. A-t-il bien dormi? Avant de te répondre, il va en toucher deux mots à son oreiller intelligent.

Une pub incroyable passait récemment sur les ondes de France Inter, pour une paire de lunettes «intelligentes et connectées». La minute de réclame n’étant pas offerte par la radio la plus écoutée du pays, on peut supposer que le constructeur entend vendre un sacré paquet de ses binocles 2.O.

Qu’ont-ils de si merveilleux ? Ils sont destinés à la conduite, car, en analysant les battements de paupières du conducteur(1) qui les porte, ils peuvent savoir s’il est fatigué. Si c’est le cas, comme ces lunettes sont sympas, elles le préviennent : «mon petit gars, fais donc une pause, parce que t’es fatigué !»

L’innovation sécurité routière

Sur le site du constructeur, la vidéo de présentation du produit est un chef-d’œuvre. On y voit un type qui, au volant de sa bagnole, baille à s’en décrocher la mâchoire et se frotte les yeux à s’en arracher les paupières. Mais il n’a pas l’air de savoir que ce sont là des signes de fatigue envoyés à sa cervelle par son «corps intelligent».

Tout cela est pourtant très bien foutu, fruit de millions d’années d’évolution : l’humain pose sa main sur un objet brûlant, aïe !, ça fait mal, il retire sa paluche en vitesse. Il voit un truc drôle, il rit. Il est fatigué, il baille.

Mais en se connectant au grand réseau, l’Homo numericus s’est apparemment déconnecté de lui-même. Il baille, se frotte les yeux, a les paupières qui tombent? Il ne comprend rien à ce qui lui arrive – «serait-ce le sentiment de joie qui s ’exprime ainsi en moi?!» – et continue à conduire… En fond sonore du spot de pub, monte alors une musique digne d’une superproduction hollywoodienne, lorsque le héros est en train de sauver le monde.

Dans ce clip, le héros, c’est la paire de «lunettes intelligentes» qui a compris le problème et qui se met donc à clignoter de toutes ses forces et à biper dans tous les sens pour prévenir le conducteur qu’il a besoin d ’une pause, sans quoi cet abruti continuerait apparemment à conduire jusqu’à s’endormir et s’envoyer dans le décor.

Comme ce conducteur pourrait ne pas comprendre la signification de l’agitation de ses lunettes – on n’est vraiment pas tombés sur un malin –, ces dernières envoient également un message sur le smartphone du passager : ton pilote est fatigué, dis-lui de s’arrêter un moment.

Ces lunettes ont reçu en 2018 le «prix innovation sécurité routière» remis par le ministère de l’Intérieur. Tiens, quel est ce rictus qui est apparu sur mon visage à la lecture de cette dernière information? Est-ce que je ris, est-ce que je pleure? Aucune idée. Je file acheter un bonnet connecté. Il me dira, lui.

Nicolas Bérard

1- A priori, ça fonctionne aussi avec une conductrice…

Article extrait du dernier numéro de L’âge de faire, mensuel indépendant et sans pub.
Abonnez-vous !