5G

LE SMARTPHONE, CE GROS BALOURD

On le dit smart et intelligent, on l’imagine svelte et léger, mais le smartphone est en réalité un gros balourd extrêmement polluant.

Plus 7%. C’est, selon le cabinet de recherche Strategy Analytics, la hausse que pourraient connaître les ventes mondiales de smartphones en 2021 par rapport à 2020. Ce pourcentage peut paraître faible, il est en fait gigantesque, car il se traduirait par quelque 1,4 milliard d’appareils neufs vendus dans le monde cette année, soit près de 100 millions d’unités de plus que l’année dernière.

C’est encore la planète qui va en payer le prix à grands coups de ressources naturelles. En effet, chacun de ces petits objets, qui pèse une bonne centaine de grammes lorsqu’il se retrouve dans la poche de l’utilisateur, nécessite pas moins de 70 kg de matières premières pour être confectionné. Multiplie donc ça par 1,4 milliard, pour voir !

Et puis, ces matières premières, il faut les extraire, aux quatre coins du monde, puis les rassembler pour pouvoir les assembler et créer le « produit fini » qui sera acheminé en bateau, en avion, en camion jusqu’à l’étal d’un magasin ou l’entrepôt d’un site de vente en ligne.

Au final, on estime que 80 à 90 % de l’empreinte énergétique d’un smartphone, sur l’ensemble de son cycle de vie, est déjà consommée lors de son achat. Autrement dit, tu pourras toujours le recharger grâce à une petite éolienne en bambou bio, ça ne changera pas grand-chose à son bilan carbone : le mal est déjà fait lorsque tu sors l’appareil de sa boite (1).

Changer pour changer

Or, rien n’est fait pour te dissuader d’en changer très régulièrement. Prenons le cas des Français·es : ils remplacent leur « précieux » en moyenne tous les 23 mois. Parce qu’il est hors d’usage ? Ce n’est vrai que dans un tiers des cas ! Le plus souvent, il marche encore, mais est abandonné parce qu’il fonctionne un peu moins bien (28%), ou parce que son propriétaire veut « un téléphone plus moderne » (21%). Dans 16 % des cas, c’est encore pire : il est changé « par simple envie de changer » !

Tout ça, malheureusement, ce n’est pas nouveau-nouveau. Alors pourquoi davantage de smartphones seront vendus en 2021 ? Comme prévu, c’est l’arrivée de la 5G qui incite un grand nombre de zigotos à s’équiper d’un appareil compatible.

Interpellée sur ce sujet par la Convention citoyenne pour le climat, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a rétorqué que nous devions « nous interroger sur la manière dont on se sert du numérique », plutôt que de faire un moratoire sur la 5G. « Maintenant, plus personne ne proteste quand on dit qu’il faut fermer l’eau quand on se lave les dents, a expliqué la ministre. Je crois que là, on est sur la même chose avec le numérique. […] Videz vos boites mails, ce serait déjà pas mal. »

Vider le gouvernement serait peut-être plus efficace.

Nicolas Bérard

1 – Je dis « tu », mais tu fais peut-être partie des 22 % de Français·es de plus de 12 ans qui ne possèdent pas de smartphone, voire des 5 % qui ne possèdent pas du tout de téléphone portable.